Audiogrammes

Radio Liban 96.2FM

Land Ho! ly

leave a comment »




Grandma loved a sailor who sailed the frozen sea.
Grandpa was that whaler and he took me on his knee.
He said “Son I’m going crazy from living on the land
Got to find my shipmates and walk on foreign sand.”






Land Ho! / Holy Land…
Terre Sainte en ce premier weekend de Pâques? Je vous propose un face à face des grands noms de la chanson française: Gainsbourg VS Nougaro (enfin Dieudonné qui chante à la manière de Claude…)

En 1967, Serge écrit la chanson Le Sable et le Soldat en soutien à Tsahal pendant la Guerre des Six Jours. Ce travail est réalisé à la demande de l’attaché culturel de l’ambassade d’Israël, qui souhaite envoyer une marche militaire nouvelle pour remonter le moral des troupes.



Oui, je défendrai le sable d’Israël,
La terre d’Israël, les enfants d’Israël;
Quitte à mourir pour le sable d’Israël,
La terre d’Israël, les enfants d’Israël;
Je défendrai contre tout ennemi,
Le sable et la terre, qui m’étaient promis

Je défendrai le sable d’Israël,
Les villes d’Israël, le pays d’Israël;
Quitte à mourir pour le sable d’Israël,
Les villes d’Israël, le pays d’Israël;

Tous les Goliaths venus des pyramides,
Reculeront devant l’étoile de David.

Je défendrai le sable d’Israël,
La terre d’Israël, les enfants d’Israël;
Quitte à mourir pour le sable d’Israël,
La terre d’Israël, les enfants d’Israël;

Quitte à mourir pour le sable d’Israël,
La terre d’Israël, les enfants d’Israël;



Une mélodie entêtante…
Bien des années plus tard Dieudonné emprunte la mélodie entrainante des “yeux noirs” et chante avec l’accent chantonnant du midi une des chansons les plus poignantes en hommage à la Palestine





Hamid a 22 ans et il décide d’aller se faire sauter au milieu de ceux qu’il considère comme l’envahisseur.

Je suis né ici sur ce bord de méditérannée. Dans ce paradis ensoleillé. Palestine ! Palestine !
C’est ici que mon père, que mon grand père et tous ceux d’avant sont enterrés.
Dans la chair de ta terre, Palestine !
C’est dans la maison en ruines là-bas au milieu du champ d’oliviers.
C’est là que nous avons chantés, ris, danser, vibrer même.
Comme les cordes de cette guitare manouche : pincer au coeur, cueilli comme des fleurs.
C’est là que nous avons pleuré aussi, pleuré.
Difficile d’expliquer pourquoi on est attaché à un endroit.

Jusqu’à ce qu’une armée débarque chez toi.

Au début, ils ont tirés en l’air : Ca faisait du bruit, c’était gentil.
Et puis après ils ont tué mon père, et puis mon oncle, et puis mon frère.
On fait brûler la maison, détruis jardins et plantations pour y installer leurs colons.
Nous, femmes et enfants déportés jusqu’à ce camp de réfugiés. Sales, froids, ont y été entassés.
Seul au loin, le son de cette guitare tzigane me donné encore la force de résister. La force de respirer.
Mélodie des gens du voyage, musique des déracinés elle m’a fait oublier le mal.

J’avais 10 ans, ca fait 12 ans et me voila maintenant une bombe scotchée sur le bidon,
aspiré dans ce grand syphon. Liberté pour toi Palestine !
Je vais vous faire danser joyeux colons sur le son de mon canon.
Aujourd’hui je suis chef d’orchestre réglant ma note sur celle du temps.
Ce temps gitan sur lequel je virevolte encore…en joyeux papillon.

J’arrive, j’arrive frissonnant destin.
Tel un coup de symbale ponctuant les violons. Palestine !
Tu me vois descendre de l’autocar au milieu de tous ces regards ?!
Y’a mon coeur, y’a la peur, y’a ce son de guitare…
Anonyme passant je souris à l’enfant et puis au milieu de la rue je te vois belle inconnue :
C’est toi, je t’ai choisi. Vais-je te prendre par la taille et faire danser nos entrailles ?
J’entends d’ici les cris d’effrois déchirer le silence provoqué par ce doigt…

Y’a mon souffle qui s’accélère, manque d’oxygène.
Ton regard qui me fixe. Tu comprends. Ton sac qui tombe, la pomme qui roule.
Tes yeux m’implore. Reculer ? Il est trop tard petite.
Y’a mon doigt qui se crispe.
Puisqu’on ne peut vivre tous les deux : Crèvons ensemble. Palestine !!!!



No comment…

Advertisements

Written by audiogrammes

April 8, 2012 at 05:42

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: